Réacteur nucléaire EPR : et de deux !

Par Michel Gay

Le deuxième réacteur nucléaire EPR de nouvelle génération au monde a démarré à Taishan dans le sud de la Chine avec le soutien d'EDF a annoncé son PDG Jean-Bernard Lévy sur Europe 1.

Pendant que le monde politique s'échine à mettre en route une « transition énergétique » fondée sur les éoliennes et les panneaux photovoltaïques inefficaces et ruineux, les industriels avancent vers un monde plus performant et plus propre, et donc plus écologique.

Le deuxième EPR est encore chinois…

Jean-Bernard Lévy aussi indiqué que le premier réacteur EPR mis en service au monde en juin 2018, et couplé au réseau électrique chinois en décembre 2018, "fonctionne très bien".

EDF est actionnaire à hauteur de 30% de la coentreprise chargée de construire et d'exploiter les réacteurs. Les groupes chinois CGN et Yuedian ont des participations respectives de 51% et de 19%.

L’Europe progresse doucement

Deux autres EPR sont en construction à Flamanville (Manche) et en Finlande, mais ces chantiers ont connu d'importants retards et des surcoûts.

Jean-Bernard Lévy a reconnu que la réalisation de tels chantiers avait été "sous-estimée" après plusieurs années d’arrêts de construction de réacteurs. "On a des difficultés qui sont liées à la manière de construire".

Toutefois, "le chantier de l'EPR de Flamanville est quasiment terminé. Nous avons commencé les essais finaux qui se sont déroulés de façon tout à fait normale", a également indiqué le PDG d'EDF.

La France réfléchit…

Le gouvernement français souhaite disposer en 2021 des informations nécessaires pour se décider à construire éventuellement de nouveaux EPR en France pour renouveler le parc des 58 réacteurs nucléaires existants qui assurent les trois-quarts de la production française d’électricité.

Le nucléaire a de l’avenir dans le monde (452 réacteurs sont en fonctionnement et 54 en constructions)… et peut-être en France si le gouvernement et la population veulent favoriser une production d’énergie décarbonée. Notre pays est actuellement encore un des leaders mondiaux dans ce domaine.

Ce serait bon pour notre balance commerciale (moins d’importations de gaz et de pétrole) et pour « la planète » en émettant moins de gaz à effet de serre et de polluants !...

 

Recherche sur le site

Articles récents

© 2016 - 2019 - Vive le Nucléaire Heureux. Conception - Réalisation : Studio Coléo