Macron veut relancer l’industrie : mais avec quoi ?

Par Michel Gay

Le Président Macron appelle à relocaliser l’industrie sur le sol français depuis plusieurs années, et notamment après « l’affaire des masques ».

Dans cette optique, il est essentiel de disposer de l’énergie d’avenir qu’est l’électricité, en quantité suffisante et à un prix compétitif.

Or, ces deux conditions ont été totalement négligées par le gouvernement à la fois dans le Grenelle de l’environnement de 2007, dans la loi de transition énergétique de 2015, et dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui vient d'être publiée le 29 avril 2020.

Les productions d'énergies renouvelables intermittentes (EnRI) promus par la PPE (éoliennes marines et terrestres, agro carburants, méthanisation, solaire photovoltaïque, hydroliennes...) conduisent toutes à une augmentation des coûts.

Résoudre la crise ? Il faut détruire Carthage !

Par Michel Gay

L’obsession de l’idéologie écologiste est de détruire la civilisation industrielle prospère et « diabolique » (parce que polluante) en la privant d’une énergie abondante et bon marché, notamment celle issue des fossiles (pétrole, gaz charbon) et du nucléaire.

« Delenda Cartago ! »  (Il faut détruire Carthage !) répétait déjà le censeur romain Caton l’Ancien (deux siècles avant Jésus-Christ) afin d’envoyer les légions détruire l’infâme Carthage concurrente de Rome pour le commerce en Méditerranée.

Mensonges et fanatisme

Des fanatiques passés maîtres dans l’art du mensonge et  de l’intimidation, notamment grâce au savoir-faire hérité des anciens régimes communistes, ont infecté les médias.

Le commerce honteux des indulgences renouvelables…

Par Michel Gay

Comme au moyen-âge, le gouvernement a rétabli le commerce lucratif des indulgences pour enrichir les producteurs d’électricité renouvelables qui peuvent ainsi verdir l’électricité, quel que soit le « péché » de son origine fossile ou nucléaire.

Financement du parc nucléaire français

Le financement de la construction du parc nucléaire français actuel n’a bénéficié d’aucun apport de l’État.

La société EDF a dû emprunter, y compris hors de l’hexagone, et assumer le remboursement répercuté sur le prix de vente de l’électricité parmi la moins chère d’Europe. L’entreprise EDF a pris tous les risques industriels de l’investissement et de la construction des 58 réacteurs actuellement en fonctionnement dont profitent tous les Français depuis plus de 30 ans.

Cependant, le marché de l’électricité ayant été ouvert à la concurrence en 2007, l’État a souhaité favoriser l’arrivée de concurrents afin qu’ils puissent trouver leur place sur le marché.

L’Etat a donc imposé à l’entreprise EDF des tarifs réglementés de vente et l’a obligé à céder un quart de sa production nucléaire (100 térawattheures) à un « prix d’ami » aux nouveaux fournisseurs alternatifs souhaitant la concurrencer.

La kleptocratie de la transition énergétique par les énergies renouvelables

Par Michel Gay

Toutes ces informations contradictoires et divergentes sur le Covid-19 finissent par rendre pour le moins perplexe.

Ce qui avait été dit la veille n’est plus vrai le lendemain. Le mot scientifique est utilisé à toutes les sauces. Plus rien de sérieux ne semble soutenir les directives qui servent la dernière recette à avaler. Cette soupe sent l'enfumage qui cache le plus souvent de l'ignorance ou de puissants intérêts.

Les informations constructives manquent cruellement pour balayer la confusion qui caractérise la gestion de cette pandémie dramatique où les journaux et des émissions anxiogènes inondent les personnes confinées pour les rendre « responsable » du chaos social qui se prépare.

Les acteurs de la désinformation s'emparent de tout ce qui peut rendre chacun plus vulnérable, plus dépendant, et plus soumis aux prélèvements financiers qui se profilent.

Ce qui ressemblait à un plan de sauvetage louable contre un virus vire au cauchemar de la désinformation.

Le COVID-19 rapproche l’Europe du « Black-out »

Par Michel Gay

Alors que l’électricité est un bien vital pour notre économie, une note de « France-Stratégie » (une institution autonome placée auprès du premier ministre) indique le 21 avril 2020 que le confinement actuel fragilise dangereusement le système de production d’électricité en France et en Europe.

La demande s’est affaissée

La consommation d’électricité en France s’est affaissée de 15% à 20%. Les réseaux électriques des pays européens étant interconnectés, et les marchés couplés, des baisses de prix se sont généralisées en Europe, y compris pour les contrats à terme en 2021 et 2022. Les marchés anticipent donc une longue crise.

Cette situation nouvelle entraine une grande incertitude sur la robustesse du système de production d’électricité.

La reprise après la crise : verte et ruineuse ? « Greenbusiness as usual » !

Par Michel Gay

Le « jour d’après » la pandémie du Covid-19, non seulement les esprits vont s’échauffer contre l’incurie et les maladresses du gouvernement, mais chacun voudra tirer des bénéfices des réorientations économiques qui se profilent.

À la longue liste des reproches sur l’absence d’anticipation de cette crise sanitaire du gouvernement et des responsables de santé, il va falloir ajouter « la preuve par le coronavirus ».

Hydrogène : des élus cyniques réinventent Grand-Guignol

Par Michel Gay

François Mitterrand avait dit : « la principale qualité d’un homme politique c’est l’indifférence ».

Il aurait pu ajouter « … surtout pour conquérir le pouvoir et le conserver ».

Aujourd’hui, en favorisant des investissements coûteux dans le développement de l’hydrogène « renouvelable » pour la mobilité alors que les hôpitaux, et plus généralement la santé, sont délaissés depuis des années comme le montre l’incurie de la France et de l’Europe face à la pandémie du Covid-19, nos « hommes politiques » sont ses dignes successeurs.

Pour conquérir le pouvoir et s’y maintenir, nos élus préfèrent ce qui brille auprès des médias par cynisme et indifférence au sort de leurs concitoyens, plutôt que d’investir sur le long terme en « bon père de famille ».

Le dragon nucléaire chinois prêt pour le grand bond en avant

Par Michel Gay

Le nouveau réacteur chinois « Hualong » (Dragon en mandarin) sera le fer de lance du formidable déploiement de réacteurs nucléaires qui se prépare en Chine.

La France aura-t-elle la volonté politique d’avoir une part industrielle dans ce futur gigantesque marché en Chine et à l’exportation dans le monde ?

Un programme très « dynamique »

La Chine a placé le nucléaire au cœur de sa transition énergétique vers les énergies propres et bas-carbone pour diminuer sa consommation d’énergies fossiles. Ce pays ambitionne tout simplement de se doter du plus grand parc nucléaire mondial dans les dix prochaines années. Son industrie est dorénavant prête au « grand bond en avant », y compris hors de Chine, avec ce nouveau réacteur Hualong de troisième génération, et avec le CAP1400, un concurrent de l’EPR français.

Le nucléaire français menacé par l’Europe[1]

Par Dominique Finon[2] et Michel Gay

La politique énergétique française fondée sur le nucléaire dans le secteur électrique obéit de manière exemplaire aux trois principaux objectifs de la politique communautaire : la sécurité d’approvisionnements, la compétitivité de la fourniture (avec les prix de l’électricité parmi les plus bas de l’Union européenne), et l’impératif climatique. Pourtant, la production d’électricité d’origine nucléaire d’une dizaine d’États-membres (dont la France) fait l’objet de l’hostilité rampante des institutions européennes, alors qu’elles sont complaisantes vis-à-vis des choix de l’Allemagne, notamment avec le maintien des centrales au charbon émettrices de gaz à effet de serre (CO2). Cette attitude en dit long sur l’influence du principal pays opposé au nucléaire (l’Allemagne) et sur la ligne suivie par les institutions européennes en ce domaine.

« NUWARD », un petit nouveau dans le nucléaire

Par Michel Gay

Nuward acronyme de NUclear forWARD (« en avant le nucléaire ») est un projet de petit réacteur modulaire (Small Modular Reactor – SMR) dévoilé le 17 septembre 2019 à la conférence annuelle de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) à Vienne.

Portée par l’expérience dans les réacteurs à eau pressurisée (REP) du consortium français réunissant EDF, le CEA, TechnicAtome et Naval Group, ce nouveau réacteur (étudié depuis 7 ans) est destiné à répondre aux besoins croissants du marché à l’exportation de l’électricité décarbonée, sûre et compétitive, sur le segment de puissance de 300 à 400 mégawatts (MW), alors que l’EPR a une puissance de 1650 MW.

Nucléaire et CO2 : entretenir des illusions pour masquer la réalité…

Par Michel Gay

Le gouvernement continuent à entretenir des illusions pour masquer la réalité : le démantèlement programmé des réacteurs nucléaires, ces moteurs de l’économie nationale et du confort de la population, constitue une gigantesque spoliation des Français et une erreur stratégique dans la lutte contre les émissions de CO2.

Clamer vouloir atteindre la neutralité carbone en 2050, c’est bien, mais cela sera possible qu’en développant davantage l’énergie nucléaire décarbonée.

Fessenheim

Dans la nuit du 21 au 22 février 2020, victime expiatoire d’une opinion manipulée depuis des décennies par des médias complaisants généralement antinucléaires, le premier réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim a été définitivement arrêté à 2h30, mettant ainsi fin à 42 années de bons et loyaux services. Et il aurait pu fonctionner encore 20 ans, et peut-être même à 40 ans.

Plainte de l'AEPN contre la fermeture de Fessenheim

 Par Michel Gay

Bruno Comby, le Président de l’Association des Écologistes Pour le Nucléaire (AEPN) a déposé le 14 février 2020 une plainte (acceptée) contre X au sujet de la décision abusive de fermeture des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Motifs : abus de bien social (actionnaires minoritaires lésés), abus de pouvoir sur personne en situation de faiblesse, achat de suffrages, et financement illégal de campagne électorale.

Sa lecture (10 pages), « vaut le détour ».

Pour ceux qui ne souhaitent pas lire en entier ce document juridique, cet article en est un résumé à partir d’extraits.

Éolien : foisonnement et stockage ne remplaceront jamais le pilotable

 Par Michel Gay

Certains, comme Nicolas Hulot, croient encore que le foisonnement éolien en France et en Europe, associé au stockage d'énergie, permettra d'alimenter la France en électricité à tout moment.

Nicolas hulot participe à une illusion soigneusement entretenue par des idéologues qui refusent de voir la simple réalité.

L'Europe au secours de la France ?

Les réseaux électriques européens sont interconnectés pour satisfaire les besoins (jusqu’à un certain point selon l’importance des liaisons électriques entre les pays). Ce maillage permet d’aller chercher les productions d'électricité là où elles sont disponibles, à un moment donné, en cas de fortes demandes ou de défaillances locales de productions.

Or, pour les trente prochaines années, quelques scénarios énergétiques de l'ADEME et de RTE intègrent un déploiement massif de sources d’énergies intermittentes comme l'éolien et le solaire qui seront donc souvent « en panne ».

Le nucléaire est un devoir moral

 Par Michel Gay

La dramatisation outrancière des accidents de Tchernobyl (1986) et de Fukushima (2011) par la plupart des grands médias a conduit les antinucléaires à demander l'arrêt du nucléaire au nom d'une exigence morale !

Mais ne serait-ce pas le contraire ?

Mystifications et mensonges

Usant sans vergogne d’un cynisme efficace, les artisans de la mystification ne reculent devant aucun mensonge pour installer l’effroi de la radioactivité dans la conscience collective alors que d'autres moyens de production d'électricité comme le gaz ou le charbon s'avèrent beaucoup plus dangereux.

Affichage vert : le grand bluff « écolo » !

Par Michel Gay

Pour les pouvoirs publics, l’essentiel est d’exhiber leur fibre « écolo » aux citoyens, peu importe l'efficacité et le coût des mesures prises pour la collectivité.

L'important est d’être sur la photo du journal local, ou encore mieux de passer à la télévision, pour montrer qu’ils défendent l'environnement.

Le résultat, ou le coût exorbitant pour le contribuable, n’a aucune importance : il faut « voir grand et écolo » !

Illusion à Roubaix

Ainsi, à Roubaix, les 187 panneaux solaires installés en grande pompe en juin 2019 sur la médiathèque n’étaient pas branchés depuis leur installation mais… personne ne s’en est aperçu pendant 6 mois !

Électricité : encore 2,4% ! La hausse de trop ?

Par Michel Gay

Après une augmentation des tarifs réglementés d’EDF de près de 6% au 1er juin 2019, suivie d’une seconde de plus de 1% au 1er août de cette même année, en voilà une troisième de 2,4% qui s’applique le 01 février 2020.

Le prix de l’électricité aura donc augmenté de 10% en 8 mois et de 50% en 10 ans.

A qui la faute ?

Une fausse concurrence qui fait augmenter les prix

Aucun concurrent d’EDF n’est capable de concurrencer les coûts bas du nucléaire (même Total).

En conséquence ces pseudo-concurrents, qui ne produisent pas (ou peu) d’électricité, l’achètent sur le marché (où les prix fluctuent en fonction de la demande et des productions fatales des énergies renouvelables (EnR) subventionnées en amont par les consommateurs), et à… EDF !

Le nucléaire français sauvé par la Chine ?

Par Michel Gay et Hervé Nifenecker

L’absence de vision stratégique des gouvernements français successifs sur le nucléaire et l’organisation douteuse mise en place pour lancer les chantiers de nouveaux réacteurs ont conduit à une gestion velléitaire et sans perspective du nucléaire en France depuis 25 ans.

Le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy a annoncé fin 2019 la construction de six nouveaux réacteurs EPR en France, probablement après l’élection présidentielle (courage, fuyons…).

Mais par qui seront-ils construits ? Les Chinois viendront-ils aider les Français ?

Deux EPR ont été construits en Chine en moins de 10 ans. Le premier fonctionne depuis décembre 2018 et le deuxième depuis avril 2019.

Non à la ruineuse programmation sur l’énergie du gouvernement

Par Michel Gay et Bruno Ladsous

Face à la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) ruineuse que le gouvernement prévoit d’appliquer jusqu’en 2028 et qui ne réduira pas les émissions de gaz à effet de serre (GES), 25 associations environnementales montrent qu’une alternative est possible en déposant une contre-proposition pendant la période de consultation nationale du 20 janvier au 19 février 2020.

Exerçant leur droit constitutionnel de participer à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement, 

Fermeture de Fessenheim le 22 février : Macron sacrifie Iphigénie !

 Par Michel Gay

(Actualisation de l'article paru sur CP le 6 juillet 2018)

Contraint et forcé, EDF a décidé l’arrêt du premier réacteur nucléaire à Fessenheim le 22 février 2020 puis du deuxième le 30 juin de la même année.

Hors la conjoncture politique datant de 2012 nécessitant un accord électoral avec un parti politique minoritaire "vert" pour l'élection de François Hollande à la présidence de la République, il n'y a aucune raison technique, de sécurité, ou économique de sacrifier la centrale nucléaire de Fessenheim.

Un député (LREM) l'a reconnu avec résignation : "Le coup est parti". C'est un sacrifice païen, tel celui d'Iphigénie.

La Castafiore du Poitou chante encore et toujours au frais du contribuable

Par Michel Gay

Le contribuable est-il en train de financer la communication politique de Ségolène Royal ?

En novembre 2017, Ségolène Royal, « ambassadrice des pôles », s’en est allée glisser consciencieusement sur la glace en Laponie avec l’argent des contribuables. A cette fonction « honorifique » sont attachées quelques contraintes, dont notamment celle de respecter un devoir de réserve.

Mais non.

Celle qui revendique sa « liberté de parole » a multiplié récemment les attaques contre l’exécutif, critiquant le pouvoir sur les pesticides, la réforme des retraites, ainsi que la proximité d’Emmanuel Macron avec « le monde du business mondialisé ».

Eolien en mer : erreurs du « maître » gouvernemental ou… mensonges ?

Par Michel Gay

Le 27 novembre 2019, sur le site de la Commission nationale du débat public (CNDP), un citoyen (Michel Simon) posait la question de la cohérence entre actions et discours dans la politique énergétique française.

Il demandait notamment de justifier que le développement des éoliennes en France répondait à l’objectif fixé par le Président de la République de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, et notamment le CO2.

Il demandait plus précisément en quoi le projet de développement d’éoliennes en mer, objet de la consultation publique, permettrait de réduire en France les consommations de combustibles fossiles tels que le gaz et le fuel, le charbon étant déjà marginal en France.

Il rappelait que les énergies renouvelables avaient déjà bénéficié d’un soutien financier public global estimé à 200 milliards d’euros, sans effet notable jusque-là sur cette baisse des émissions de CO2 recherchée.

La longue réponse du « maitre d’ouvrage », le 18 décembre 2019, est un monument de langue de bois annoté ci-dessous.

L’hydrogène, l’éternelle illusion

Par Michel Gay et Samuele Furfari

L’hydrogène (H2) est une terrible illusion comme énergie alternative aux combustibles fossiles. Les médias semblent fascinés par ce gaz perçu comme une panacée, mais entre la science et la perception publique ou politique, il y a un abîme.

Cette erreur commune persiste notamment parce que Jeremy Rifkin, un gourou dans le domaine de l’hydrogène, a présenté « The Hydrogen Economy » dans laquelle ce gaz remplacerait les combustibles fossiles pour la production d’électricité et les transports.
Bon orateur répétant son mantra depuis maintenant plus de 15 ans, Rifkin a réussi à convaincre de nombreux politiciens, en particulier dans l’Union européenne (UE), que la révolution de l’hydrogène était en marche. Mais l’effet magique « abracadabra » ne fonctionne pas dans la science et l’économie.

La « société hydrogène »

L’hydrogène n’est pas une source d’énergie mais un vecteur d’énergie dont l’avantage est de ne produire que de l’eau en se combinant à l’oxygène de l’air. Mais il doit d’abord être produit à partir d’autres énergies car il n’existe presque pas à l’état libre dans la nature où les deux principales ressources contenant des atomes d’hydrogène sont l’eau et les hydrocarbures.
L’hydrogène est une matière première de base de l’industrie chimique et sa production est bien connue depuis longtemps.

La tyrannie verte des oracles

Par Michel Gay et Michel Harmant

Fille des tyrannies brunes, rouges et noires,
Une tyrannie verte veut prendre le pouvoir.
De méthode ne connaît que la coercition
Et n’a d’autre argument que la malédiction
Dont elle frappe tous ceux qui ne partagent pas
Ses dogmes partisans, bréviaires des médias.

Vert comme les affaires

Par Michel Gay et Michel Harmant

Ce qui se vend le mieux, en ce siècle d’argent,
Est l’illusion d’un monde où la richesse est vent,
Et puis aussi soleil, dons du ciel gracieux,
Garantissant aux hommes un futur radieux.

Électricité : noir c'est noir !

Par Michel Gay

(Une libre reprise, avec son accord, d’un article publié par Gérard Petit sur « Le monde de l’Energie »)

Les règles de prudence pour équilibrer le réseau électrique français sont bafouées par des responsables politiques et, plus grave encore, par le Réseau de transport d’électricité (RTE).

De la cécité volontaire au « blackout » accidentel, le résultat sera le même, il fera… noir.

Vers un avenir électrique intermittent ?

La France s’achemine vers une période d'incertitude électrique. Sa capacité à pouvoir accorder la demande d'électricité et l'offre diminue au fur et à mesure que le développement des énergies renouvelables (EnR) progresse, sans aucun bénéfice tangible pour le climat.

Macron cherche un créneau entre Greta et Donald (Trump)

Par Michel Gay

Avant de se rendre à Bruxelles pour un sommet européen consacré notamment à la question du climat, Emmanuel Macron a rencontré le 12 décembre à l'Élysée 80 étudiants et chercheurs lauréats du programme "Make our planet great again" lancé il y a deux ans.

Le Président a fait le point sur l’initiative qu’il avait lancée le 1er juin 2017 pour réagir à la décision des États-Unis de sortir de l’Accord de Paris sur le climat, en détournant la célèbre formule de Donald Trump « Make our country great again ». Il avait alors demandé aux chercheurs et aux étudiants de rejoindre la France pour mener la lutte contre le réchauffement climatique avec un budget coquet de 60 millions d’euros débloqués pour les accueillir.

Il a regretté qu’il soit difficile de se faire entendre entre le « club Greta » Thunberg impatient d’accélérer les mesures contre le changement climatique et le « club Donald » Trump climato-sceptique qui estime que l’homme n’est pas à l’origine des variations du climat.

Un projet de loi anti-gaspillage : pour le nucléaire aussi ?

Par Michel Gay

Les députés ont adopté le 10 décembre 2019 le projet de loi « antigaspillage » intitulé « lutte contre le gaspillage et économie circulaire » qui prévoit un indice de « durabilité » et de « réparabilité » qui inclura de nouveaux critères tels que la fiabilité et la robustesse du produit à compter de 2024.

Une loi antigaspillage

Dans ce projet de loi, l’article 2 « Indice de réparabilité des équipements électriques et électroniques » indique une «  Pondération entre indice de réparabilité et indice de durabilité permettant de prendre en compte les différents aspects de la durée de vie des produits. Établissement par décret de la liste des produits et équipements pour lesquels doit être établi un indice de durabilité avant le 1er janvier 2024 ».

Un conte de Noël : 100% renouvelables pour les JO 2024

 Par Michel Gay

Selon le journal Les Echos du 19 novembre 2019, EDF s'engagerait à respecter un objectif « zéro carbone » émis et à « fournir 100 % » de ses sites en électricité renouvelable afin que les Jeux Olympiques Paris 2024 soient « les plus responsables de l'histoire ».

Le Président de ces JO, l’ex champion olympique de canoë Tony Estanguet, cité dans l'article, a-t-il mal compris et transformé "électricité zéro carbone" (qui inclut le nucléaire) en "électricité renouvelable", ou EDF s'est-elle prêtée à cette mascarade ?

Le stockage

Les productions d’électricité issues d’énergies renouvelables (EnR), notamment éoliennes et photovoltaïques par nature intermittentes, ne sont toujours pas stockables à grande échelle pour un coût acceptable par la collectivité. Et cette condition indispensable pour leur compétitivité ne sera peut-être jamais réalisée.

Par exemple, le 20 octobre 2016, les éoliennes irlandaises ont réussi ce grand prodige d’absorber de l’électricité du réseau en consommant davantage pour leur fonctionnement que pour leur production totale.

Europe verte : 1000 milliards pour les copains ?

Par Michel Gay

La nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a indiqué lors de son intervention à la COP25 à Madrid vouloir présenter un plan appelé « Green deal » (ou « pacte vert » de 1 000 milliards d’euros au cours de la prochaine décennie. L’objectif principal est de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne (UE) en 2030 par rapport à 1990 pour le climat.

Un capitalisme de connivence

Selon Ursula Von der Leyen « Le Green Deal européen est la nouvelle stratégie de croissance de l'Europe. Il réduira les émissions tout en créant des emplois et en améliorant notre qualité de vie. Pour cela, nous avons besoin d'investissements (…) À cette fin, nous présenterons un plan ».

La Présidente européenne a aussi annoncé une loi climatique européenne en mars 2020 qui rendra la transition vers la neutralité carbone… « irréversible » !

Elle a ajouté : « Si certains parlent des coûts, nous devrions toujours garder à l’esprit les coûts supplémentaires si nous n'agissons pas maintenant ».

Même si personne n’a la moindre idée de ces « coûts supplémentaires »…

Le Parlement européen soutient le nucléaire pour le climat

Par Michel Gay

Sous l’impulsion de la nouvelle Présidente de la Commission européenne (Ursula von der Leyen), et dans le cadre d’un « green deal européen » soutenu par 1000 milliards d’euros (!) sur dix ans, le Parlement européen a adopté le 28 novembre 2019 un objectif de réduction de 55% (!) des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à 1990 (résolution 24 et 25).

Il a également adopté ce même jour la résolution 59 indiquant que le nucléaire peut jouer un rôle significatif et durable dans la lutte contre le changement climatique.

  1. Energie : la France pourrit par la tête (comme les poissons)
  2. Energiewende en Allemagne : le désastre constaté va s’amplifier
  3. Transformer le CO2 en carburant, encore une idée lumineuse et ruineuse
  4. L’électricité verte est opaque
  5. Légion d’honneur : quand la « masse de granit » s’effrite
  6. Nouveau nucléaire français : le véritable futur coût de production
  7. Le véritable coût de production de l’actuel parc nucléaire français
  8. Défense du climat : tu seras un homme éco-responsable, mon fils
  9. Une économie verte, solidaire, respectueuse est possible
  10. Energies renouvelables : un trou noir pour l’économie
  11. Le nucléaire progresse dans le monde… et dans l’espace
  12. Le danger de l'écologie politique pour la liberté
  13. Energie : la France bavarde, ivre de son génie
  14. L’Etat verra-t-il les bénéfices cachés du nouveau nucléaire français ?
  15. L’électricité au royaume du roi Lion
  16. Voilà pourquoi le « jour de dépassement » de la Terre est une théorie mensongère
  17. Route solaire : le désastre annoncé est consommé
  18. Le massacre du bétail des Xhosas a-t-il un lien avec la transition écologique ?
  19. Petit conte estival pour ministres et industriels
  20. Climat, justice et politique : si on ne peut même plus promettre n’importe quoi tranquillement
  21. L’écotaxe plane sur les avions pour restreindre les déplacements
  22. Transmutation nucléaire : pourquoi pas, mais pourquoi faire ?
  23. EDF devient schizophrène… mais se soigne
  24. Brune Poirson nage en eaux troubles
  25. Pétrole : l’Europe bientôt en concurrence avec la Chine ?
  26. Les difficultés de l'EPR en France réjouissent l’Allemagne
  27. Projets d'éoliennes flottantes en mer
  28. Biomasse vers hydrogène : solution ou impasse ?
  29. Comment faire disparaître le périphérique parisien ?
  30. Voilà pourquoi votre facture d'électricité augmente !
  31. à Henri Weill, rédacteur en chef du magazine des membres de la Légion d'honneur la Cohorte
  32. Réacteur nucléaire EPR : et de deux !
  33. Vous avez rêvé de soleil et de vent, eh bien dansez maintenant !
  34. L’incohérence du projet de loi énergie – climat
  35. Transition énergétique : mieux qu’un discours ou un sondage, une élection…
  36. Duel Lithium contre Hydrogène : un mort
  37. Lettre au Député Julien Aubert
  38. Le règne des illusionnistes au ministère de l’écologie
  39. Nucléaire : pourquoi vouloir tuer la poule aux œufs d'or ?
  40. Transition énergétique : et le grand gagnant est… le gaz !
  41. CIGEO : la meilleure solution
  42. Le Père Noël est-il une « fake news » ?
  43. L'électricité vient de la prise…
  44. La taxe carbone à la française
  45. Climat : des météorites pour la planète
  46. Electricité : le Candide et le Spécialiste
  47. Il faut sauver le soldat Greta
  48. Les énergies renouvelables : à quoi ça sert ?
  49. Le gazole est un produit naturellement fatal
  50. Haro sur le diesel ? Quelle drôle d’idée !
  51. Augmenter la part du nucléaire vers 50% ?
  52. Fukushima : réalité et désinformation
  53. Energie : non à la dictature écologiste
  54. L'énergie non consommée est-elle la meilleure ?
  55. Nucléaire : 10 bonnes nouvelles "oubliées" par les grands médias
  56. Magie du vent et du soleil : l'électricité gratuite pour le personnel d’EDF
  57. Macron et nucléaire : à tort et à raison
  58. Transition énergétique : la ruineuse quête moyenâgeuse du Graal
  59. Le kilo ne sera plus ce qu'il était
  60. Energie nucléaire : le triple don de Dieu
  61. La transition énergétique actuelle va ruiner les Français
  62. Il faut rendre à la France sa prospérité pour qu’elle puisse être généreuse : Chiche, Monsieur le Président !
  63. Bill Gates parie sur le nucléaire
  64. Il y a pléthore de gaz et de pétrole ! Vous êtes au courant ?
  65. L’écologie politique fait pschitt
  66. L'imposture de l’éolien et du photovoltaïque
  67. Hourra ! L'ADEME promet 60% d’énergies renouvelables en 2060
  68. Monsieur le Président, un « citoyen nécessaire » vous pose une question de confiance
  69. Donnez-nous la parole !!
  70. Transition énergétique : la chèvre jaune et le chou vert
  71. Le grand mensonge de la Transition énergétique
  72. Energies renouvelables, propres ou… vertes ?
  73. La grande illusion de la transition écologique coûte (déjà) 50 milliards par an
  74. Eolien en mer : Macron a menti
  75. Y a t-il collusion entre Greenpeace et l'entreprise russe Gazprom ?
  76. Les dessous peu ragoutants de la transition énergétique : jaune devant, Macron derrière
  77. Pollution de l’air en France : 48 000 ou… 11 morts par an
  78. Renversant : les électeurs plébiscitent l'énergie nucléaire
  79. Energie et taxes : Macron marche sur la tête
  80. Le cœur du peuple interpelle la tête de la France
  81. L’écologie chinoise écrasera l’occident
  82. Première nucléaire en chine : le silence assourdissant des médias
  83. Prix des carburants à la hausse, passer à l’électrique ? Oui, mais il y a au moins trois « hics »
  84. Energies renouvelables : le chant des si… règne
  85. Madame Royal accuse et oublie son passé calamiteux de Ministre
  86. Le mirage ruineux du stockage massif d'électricité
  87. Electricité : 10 associations professionnelles européennes tirent la sonnette d’alarme
  88. Le GIEC persiste et signe : le nucléaire est l’avenir de l’humanité
  89. L’énergie de la houle. Une vague idée qui prend l’eau
  90. Energie : les termes "vert", "écologique" et" renouvelable" sont-ils interchangeables ?
  91. Macron champion "de la terre et du climat" : Wouahou !
  92. L'écologie rend fou !
  93. Quel serait le coût d’un « blackout » dans l’Union européenne ?
  94. Les centrales nucléaires américaines prolongées jusqu'à… 80 ans ?
  95. Tous unis pour sauver la planète
  96. Débat public sur l'énergie : le bal des dupes et des hypocrites
  97. Le Japon sur le chemin de l’hydrogène et… du nucléaire
  98. Le lobby le plus puissant dans les médias est écologiste !
  99. Electricité : 15 pays moins chers qu’en France ? De quoi parle-t-on ?
  100. Le mythe du foisonnement éolien en Europe
  101. Le stockage d'énergie "en béton" : une utopie de plus
  102. Les délires de nos « écolos» : ça ne s’arrange pas !
  103. Production électrique : tous les œufs seraient dans le même panier ?
  104. Le seuil de 50% d'électricité nucléaire est sans fondement
  105. Le mythe du stockage par hydrogène
  106. Fessenheim : c'est Iphigénie qu'on sacrifie
  107. La transition électrique va coûter cher aux Français
  108. Le gaz augmente de 7,45 % au 1er juillet : vive la transition énergétique
  109. Les Verts ne sont plus anti-nucléaires en Finlande
  110. Si l'énergie nucléaire est si sûre, pourquoi en avons-nous si peur ?
  111. Energie : la guerre asymétrique entre le dogme et la raison
  112. Energie : le suicide collectif européen
  113. Le fiasco de l'Europe électrique
  114. L’hydrogène, cet hallucinogène
  115. L'impasse de la transition énergétique européenne
  116. Nicolas Hulot : sous l'écologiste, le dictateur
  117. Soutien aux énergies renouvelables : la Cour des comptes montre que c'est le bazar
  118. Les racines de la colère des géraniums
  119. Oui, le solaire et le vent augmentent vraiment les prix de l'électricité
  120. Le cancer de l'éolien et du photovoltaïque
  121. Si le solaire et le vent sont si bon marché, pourquoi rendent-ils l'électricité si chère?
  122. Les magiciens de l’éolien
  123. Electricité : produire "local", est-ce conforme à l'intérêt général ?
  124. Les incohérences de Monsieur Hulot
  125. Déchets nucléaires : où est le problème ?
  126. Le principe de précaution tue
  127. Confusion dans le pilotage de la politique énergétique de la France
  128. Les offres de gaz “vert”, késako ?
  129. Nucléaire : quand un journaliste a du plomb dans la plume
  130. Energie : l’Europe se couche-t-elle pour mourir dans ses chimères ?
  131. RTE ne nous dit pas tout !
  132. Pour l'amour du ciel !... et de la France
  133. Ministère de l'écologie : la valse des épithètes
  134. Bilan électrique 2017 de la France
  135. Les Bretons bientôt "sacrifiés" à l'aluminium et au zinc ?
  136. Réchauffement climatique et particules fines : l'Allemagne dans l'impasse
  137. Les négriers éoliens déboutés 16 novembre 2017
  138. Fessenheim : pour une poignée d'écologistes… et quelques cacahuètes
  139. Le nucléaire sauvera l'humanité de la pénurie d'énergie et du réchauffement climatique
  140. L'enfumage des énergies renouvelables "pas chères"
  141. Faut-il "brider" le dragon nucléaire chinois ?
  142. Et si, en 2018, on libérait aussi l'énergie nucléaire ?
  143. Subprime et nouveau capitalisme vert
  144. Pendant que Ségolène glisse sur la glace
  145. Nucléaire et renouvelables seraient complémentaires ?
  146. Le gaz naturel liquéfié, rempart contre la Russie ?
  147. Le photovoltaïque brisera le dos du canard
  148. Misère, on va tous mourir… de peur
  149. Energies renouvelables : mais où sont donc passés les emplois promis ?
  150. Et si les autoroutes devenaient électriques ?
  151. Transition énergétique : désolé, on s'est trompé
  152. Le chauffage électrique est écologique
  153. Radioactivité : êtes-vous ALARA ou ALAIN ?
  154. Eolienne "offshore" : le naufrage du bon sens
  155. Le désastre de la croissance verte
  156. Il y a quelque chose de pourri au royaume des éoliennes
  157. Energies Renouvelables : la déraison d'Etat
  158. Le mauvais combat des antinucléaires contre CIGEO
  159. Voiture électrique : "no limit" pour moins… d'un litre au 100 km !
  160. Acheter (ou pas) une voiture électrique
  161. Un milliard d'export… d’électricité
  162. Le futur Airbus pourra t-il décoller ?
  163. Fermer 17 réacteurs nucléaires ?
  164. Le mirage des énergies fatales
  165. La transition énergétique en Allemagne est un échec. Qui osera le dire ?
  166. Pas d'hydrocarbure, pas de nucléaire, vive le vent d'hiver !
  167. Comment le nucléaire peut-il être heureux ?
  168. Energies : des rois et des rats
  169. Les Suisses ont-ils peur du nucléaire ?
  170. Monsieur Hulot : pour lutter (vraiment) contre les énergies fossiles, changez la politique énergétique de la France
  171. Les énergies renouvelables en France ? Pourquoi faire ?
  172. La ruineuse usine à gaz solaire de Mme Royal
  173. Contre le cancer, mange tes brocolis !
  174. L'éolien et le photovoltaïque tuent !
  175. Energies et CO2
  176. Transition énergétique : l'Académie a dit…
  177. Photovoltaïque : un gâchis écologique
  178. L'électricité verte est-elle durable ?
  179. Les énergies renouvelables et le théorème du clou
  180. Route solaire : quel couscous !
  181. Nucléaire : la force tranquille
  182. Même sans vent, les éoliennes tournent...
  183. Sarcophage de Tchernobyl : la cathédrale de la peur
  184. Halte aux arnaques renouvelables !
  185. Présidentielle : où va la "transition énergétique" ?
  186. Transition énergétique : aïe, tout faux !
  187. Thorium : est-ce vraiment la face gâchée du nucléaire ?
  188. Le mensonge planétaire de la transition énergétique
  189. Cachez ce nucléaire que je ne saurais voir !
  190. Vert comme le nucléaire !
  191. Fukushima : Peu ou pas d'impact de la radioactivité sur la santé !
  192. Tchernobyl : autopsie des mensonges, 30 ans plus tard
  193. Nucléaire : "la fin de l'histoire" ?
  194. ALSTOM qui pleure, Fessenheim aussi
  195. Réduction du nucléaire : un coup deux fois perdant.
  196. CIGEO, ou le bel avenir des ZAD
  197. Brexit et nucléaire : une aversion fabriquée et entretenue
  198. Schéma du circuit annuel du combustible nucléaire en France en 2015
  199. La reconstruction d’une Europe de l’énergie
  200. Vers 100 % d'électricité nucléaire en 2070, avec appoint gaz.
  201. Le nucléaire est l'avenir de nos enfants !

Page 1 sur 8

Recherche sur le site

Articles récents

23 décembre 2019
© 2016 - 2020 - Vive le Nucléaire Heureux. Conception - Réalisation : Studio Coléo