Halte aux arnaques renouvelables !

par Michel Gay

Il est bien tentant pour le porte-monnaie de choisir un placement financier assurant un rendement annuel de 7% pour "sauver le climat[1]", et pour se donner bonne conscience par la même occasion en joignant l’utile à l’agréable. 

C'est possible grâce à certaines entreprises qui se chargent de réaliser pour vous des investissements dans les énergies renouvelables en garantissant un revenu annuel. Il suffit de leur confier un capital pour devenir propriétaire des équipements et bénéficiaire des "rentes". Le rêve ! 

Hélas, les vautours sont à l’affut.

Après avoir signé un contrat et versé des fonds à un intermédiaire financier, vos premières rentrées tardent à venir.

Impatient, vous allez voir l’organisme de si bonne réputation qui finit par avouer que l’installateur a fait faillite… et que votre argent a disparu. Le contrat que vous avez signé dégage l'organisme financier de sa responsabilité dès lors qu’il a bien versé votre capital à l’installateur. Vous avez tout perdu !

Ainsi, la société Legendre Patrimoine[2] proposait un placement à 7% censé financer l’installation de panneaux photovoltaïques dans un pays bien ensoleillé. En fait il s’agit de prendre des parts dans la société "France Energie Finances[3]" (FEF), filiale de "FSB holding[4]" qui regroupait KALYS investissements, Giordano Industries, et Solar Prod Environment.

La holding FSB a été mise en liquidation judiciaire, ainsi que toutes ses  filiales, dont FEF qui ne comptait que deux salariés, et dont le siège était localisé en Guadeloupe.

Où sont passés les capitaux versés ? Les faillites n’auraient- elles pas été soigneusement organisées ? Au final, 27 millions d’euros ont été volés à 700 investisseurs entre 2011 et 2014.

Cet exemple s’ajoute aux scandales de la CESP (Couverture énergie solaire photovoltaïque) qui installait des panneaux défectueux, et de la BSP[5] (associée à Cofidis) qui a été mise en cessation de paiement. Dans ce cas là, plus de 600 investisseurs ont perdu 32 millions d'euros.

Afin que ne se "renouvelle" pas de telles arnaques dans les énergies renouvelables, toute officine proposant un investissement dans les énergies renouvelables devrait fournir un label de fiabilité accordé, par exemple, par… le Syndicat des Energies Renouvelables. Ce dernier deviendrait alors financièrement responsable de la bonne réalisation de l’opération.

 


[1] Cet article est tiré d'un communiqué de l'association "Sauvons le Climat"

http://www.sauvonsleclimat.org/halte-arnaques-pv/35-fparticles/1937-halte-arnaques-pv.html

[2] http://www.amf-france.org/Actualites/Communiques-de-presse/AMF/annee-2015.html?docId=workspace%3A%2F%2FSpacesStore%2Fdd0acab6-e183-4942-998a-936037e83834

[3] http://www.leparisien.fr/economie/votre-argent/arnaque-le-placement-miracle-vire-a-la-deroute-21-01-2016-5471591.php

[4] http://www.parismatch.com/Actu/Economie/Arnaque-Le-roi-des-energies-vertes-vendait-du-vent-1030810

[5] http://sosconso.blog.lemonde.fr/2016/10/05/photovoltaique-lourde-condamnation-de-cofidis-et-des-dirigeants-de-bsp/#more-18388

Recherche sur le site

Articles récents

17 septembre 2018
© 2016 - 2018 - Vive le Nucléaire Heureux. Tous droits réservés. Réalisation Studio Coléo.