Parc éolien en mer de Courseulles-sur-mer

Voici une réponse ouverte faite au Préfet de la Région Normandie suite à un communiqué de presse (ci-dessous) de son cabinet dans un document officiel.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE  Rouen, le 24 février 2021

PARC ÉOLIEN EN MER DE COURSEULLES-SUR-MER

Un projet d'envergure en Normandie

Attentif au soutien à l'économie et à l'emploi sur notre territoire, Pierre-André Durand, préfet de la région Normandie, se félicite que le groupe EDF Renouvelables ait récemment annoncé le lancement de la construction du parc éolien en mer de Courseulles-sur-Mer (14).

Ce parc, composé de 64 éoliennes sur une superficie de 45 km2 pour une puissance installée de 448MW, fournira en électricité 630 000 personnes soit 90% de la population du département du Calvados. Le projet, d'environ 2 milliards d'euros, mobilisera plus de 1000 emplois directs en Normandie. Les pales et les nacelles des éoliennes seront fournies par l'usine Siemens Gamesa au Havre, laquelle approvisionnera également les parcs éoliens de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) et de Fécamp en Seine-Maritime.

Ces investissements importants sur le territoire normand traduisent la forte implication de l'État à développer une filière d'éoliennes en mer solide. Ils soulignent aussi l'accélération de la transition énergétique vers une énergie décarbonée, conformément aux engagements pris par l'État.

Cabinet du préfet
Service régional et départemental
de la communication interministérielle

7, place de la Madeleine 76036 ROUEN Cedex

Téléchargez le communiqué de pressepdf

Réponse ouverte à Monsieur le Préfet de la Région Normandie

À Camille.Plutarque, pref-communication

Pour monsieur le Préfet de la Région Normandie.

Bonjour madame Camille Plutarque,

Suite au communiqué de presse de monsieur le Préfet de la Région Normandie que vous avez diffusé le 24 février 2021 (en pièce-jointe), je porte à votre connaissance que si monsieur le Préfet a le droit de se féliciter du lancement de la construction du parc éolien en mer de Courseulles-sur-Mer de 448 MW avec l'argent des contribuables français, il se trompe (ou "on" l'a trompé) sur les chiffres.

En effet, 64 éoliennes de 7 MW (soit 448 MW) ne fourniront en électricité aucun foyer du Calvados selon leurs besoins de manière continue.

https://www.contrepoints.org/2018/09/28/326210-le-mythe-du-foisonnement-eolien-en-europe

https://www.lemondedelenergie.com/eolien-foisonnement-stockage-pilotable/2020/02/14/

Avec un facteur de charge estimé au mieux à 30% (ce chiffre est inférieur sur le parc en mer de Robin Rigg en Écosse qui est une région plus ventée) la production annuelle de ces 448 MW d'éoliennes en mer sera au mieux de 1,2 térawattheure (8760 x 30% x 448 = 1,2 TWh).

https://www.sauvonsleclimat.org/fr/base-documentaire/vent-de-mer-vent-de-terre

Chaque "personne" du Calvados devrait donc consommer moins de 1,8 Mégawattheure (MWh) par an alors que la moyenne des Français consomme annuellement environ 8,5 MWh (550 TWh / 65 millions de Français).

La production de ces éoliennes ne représente donc pas la consommation annuelle de 630.000 personnes mais, au plus, de 125.000 personnes qui vont aussi au bureau, dans les magasins et prennent le train... dans le Calvados aussi.

https://www.contrepoints.org/2020/01/13/362144-eolien-en-mer-erreurs-du-maitre-gouvernemental-ou-mensonges

De plus, ces éoliennes produiront selon le vent, et plus précisément selon le cube de la force du vent.

C'est-à-dire que si le vent double, la production sera multipliée par huit, ou divisée par huit si le vent diminue de moitié... Ces énormes variations fatales quasiment aléatoires rendent les éoliennes inaptes à la production d'électricité selon le besoin des habitants du Calvados et des Français car l'électricité excédentaire ne se stocke pas, ou très mal.

https://www.contrepoints.org/2018/10/25/328644-le-mirage-ruineux-du-stockage-massif-delectricite

Ce projet qui engloutira 2 milliards d'euros en mer profitera essentiellement à des entreprises étrangères

https://www.contrepoints.org/2019/06/20/347233-eolien-flottant-2-milliards-deuros-vont-sombrer

et les "1000 emplois directs" seront éphémères !

https://www.contrepoints.org/2014/08/25/178251-la-farce-tragique-des-emplois-verts

De nombreux citoyens français s'interrogent sur la "forte implication de l’État à développer une filière en mer solide" et sa volonté d'accélérer "la transition énergétique vers une énergie décarbonée" alors qu'il vient d'ordonner la fermeture politique des deux réacteurs de Fessenheim. Ces derniers produisaient 11 térawattheures (TWh) par an en continu avec 6 g CO2 / kWh produit selon l'agence gouvernementale ADEME

https://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?conventionnel.htm

alors que les éoliennes en mer de Courseulles ne produiront que 1,2 TWh en émettant plus de 15 g CO2 / kWh

https://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?conventionnel.htm

Ils s'interrogent aussi sur la confusion stupéfiante qui règne dans la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) entre les objectifs à atteindre et les moyens imposés, notamment des éoliennes.

https://www.lemondedelenergie.com/michel-gay-confusion-politique-energetique-france-tribune/2018/03/18/

Cordialement.

Michel Gay

 

Cette communication est publique et destinée à la plus large diffusion possible.

Recherche sur le site

Articles récents

© 2016 - 2021 - Vive le Nucléaire Heureux. Conception - Réalisation : Studio Coléo