Voiture électrique : enfin bientôt plus d’autonomie pour pas cher ?

Par Michel Gay

Vous pourriez bientôt utiliser une voiture électrique comme une voiture thermique, et pour le même coût total de possession, grâce à l’EP Tender, si ce concept se développe en France et en Europe.

Ça tient en une phrase, et c’est aussi simple que ça.

En d’autres termes, vous pourriez alors choisir une voiture électrique adaptée à vos moyens financiers et à ce que vous avez envie de faire, et vous ne seriez plus obligés de vous adapter à ce qu’elle peut faire !

L’EP Tender…

La batterie dont on a besoin, quand on en a besoin, pour allonger l’autonomie. C'est la plus-value d'EP Tender, cette batterie additionnelle qui allonge l'autonomie uniquement en cas de besoin.

Les clients qui souhaitent acheter une voiture électrique sont confrontés à un dilemme : dépenser une somme importante pour disposer d’une batterie de grande capacité (et donc une voiture plus lourde) permettant une autonomie importante (plus de 300 km), ou bien payer moins cher une petite voiture avec une autonomie d’environ 200 km.

La start-up EP Tender propose une solution permettant de résoudre grandement ce problème avec la location d’une remorque maniable (voir vidéo sur le site pour la marche arrière) intégrant une batterie supplémentaire occasionnelle appelée « Tender ».

D’une capacité actuelle de 38 kilowattheures (kWh) et 50 kWh dès 2021, elle permet d’ajouter ponctuellement 200 km à n’importe quel véhicule électrique uniquement en cas de besoin. L’objectif de cette entreprise est d’insérer dans le Tender une batterie de 60 kWh ajoutant ainsi 300 km d’autonomie d’ici 5 ans.

Ce Tender permettra aussi de ne pas attendre une heure ou plus dans une station de recharge,… lorsque la borne est disponible.

Pendant les périodes de départ en vacances, un risque d’embouteillage existe aux stations de recharge qui peuvent être occupées pendant plusieurs heures pour recharger une même voiture.

En revanche, le Tender serait réservé à l’avance pour éviter les surprises. L’équilibre entre l’offre et la demande s’établira au cours du temps.

Ce concept de « Tender » est prometteur car il permet de conserver quasiment la même simplicité d'action et la même liberté de déplacement qu'avec une voiture thermique et pour le même prix global.

S'y ajouteront le confort et le plaisir d'une conduite silencieuse, nerveuse et douce à la fois (pas de vitesses à passer), avec un coût d’entretien réduit, une meilleure fiabilité, peu d’émission de polluants et de CO2 (surtout en France).

En France, par exemple, plus de 90% de l'électricité est produite sans émissions de CO2 grâce principalement au nucléaire, à l'hydraulique et aux autres énergies renouvelables. Les voitures électriques émettent (tout compris) moins de 10 grammes de CO2 par km parcouru contre environ 100 grammes pour les meilleures "thermiques" équivalentes.

De grosses voitures électriques lourdes (1,5 à 2 tonnes) utilisées en zone urbaine sont une hérésie, autant pour le coût d’achat élevé que pour les ressources en produits nécessaires pour fabriquer et recycler leurs batteries. La masse importante de ces véhicules est due aux imposantes batteries qui doivent être baladées inutilement pour les petits parcours (dont le total inférieur à 150 km sans recharger). De plus, les futurs véhicules pourraient bientôt être taxés selon leur poids…

Il est en effet dommage de payer et de transporter en permanence une massive et coûteuse batterie de plus de 50 kWh qui pèse déjà 330 kg (ou un moteur thermique pour les hybrides) qui ne serviront que 3 ou 4 fois par an pour parcourir plus de 200 km en une seule fois dans la journée (et peut-être même jamais…).

Coût versus autonomie

Avec un abonnement annuel minime de 40 €, le coût de location occasionnel de l’EP Tender serait de 15 € par jour pour la remorque avec un prix de l’électricité soutirée depuis le Tender de 0,75 c€/kWh.

Ce qui est tout à fait acceptable (de 30 à 45 € pour ajouter 200 km) dans le cadre d’une utilisation occasionnelle.

L’entreprise souhaite implanter des stations de remorques échangeables sur les principaux itinéraires de vacances et chez certains concessionnaires. La remorque pourrait même s’accrocher de façon autonome à l’arrière de la voiture.

Un Tender déchargé serait ainsi échangé avec un Tender chargé contenant 50 kWh en deux minutes (et peut-être ultérieurement jusqu’à 60 kWh).

Ce « swap » correspondrait à un branchement sur une station de recharge délivrant 1,5 mégawatt (1500 kW), alors que les plus puissantes aujourd’hui (Ionity) ne délivrent que 100 kW au maximum, en diminuant la durée de vie de la batterie !

Même en supposant que cet échange dure 5 minutes, c’est acceptable (et la charge équivalente serait encore de 600 kW).

Un point d’échange avec un accès permanent tous les 100 km (soit 100 points en France comportant 40 remorques) serait une situation confortable pour débuter.

La start-up cible 4000 remorques en 2024, pour 60.000 « adhérents »… si les voitures électriques sont rapidement habilitées à remorquer l’EP Tender.

A l’heure actuelle, la plupart des véhicules électriques ne sont pas homologués pour le remorquage. Mais EP Tender indique que cela devrait changer à partir de 2022 car les constructeurs de voitures électriques (dont Renault et PSA) pourraient homologuer et installer en usine l’attelage et les connecteurs nécessaires pour tracter cette remorque.

L’installation (600 €) de l’attelage et des connecteurs pourraient aussi être proposée en option aux particuliers non équipés de série.

A l’origine, la société EP Tender a étudié un moteur à combustion de 20 kW dans la remorque, avec un réservoir de 35 litres d’essence donnant une autonomie supplémentaire de 400 km (80kWh) par plein, en vue de transformer occasionnellement les voitures électriques en véhicules hybrides.

6 remorques de ce type ont été construites et utilisées lors de pilotes avec des Renault Zoe ou des Kangoo électriques.

Mais, hélas, l’image négative d’une « béquille thermique » (bien qu’ayant du sens) risquant de provoquer une « dissonance cognitive » pour les clients potentiels, ainsi que la baisse du coût des batteries, ont convaincu l’entreprise de changer sa stratégie.

La version de l’EP Tender avec moteur à combustion n’est plus développée depuis cette année.

Voiture électrique et EP Tender : pour qui ?

Pour presque tous (plus de 90%) ! C’est une tranquillité d’esprit, une assurance de pouvoir ajouter 200 km d’autonomie en cas de nécessité,… pour 40 € par an.

Un véhicule électrique de type Zoé 40 avec 150 km à 200 km d’autonomie réelle sur autoroute (jusqu’à 300km en ville) en une seule fois est idéal pour des utilisateurs (hors professionnels routiers) possédant un garage ou une place de parking avec une prise électrique.

En rechargeant tranquillement la nuit sur une simple prise domestique (cette charge lente améliore la longévité de la batterie), l’autonomie de cette voiture permet de « tout faire » (aller au travail, dans une salle de sport, faire les courses, rechercher ses enfants à l’école,…).

Et ce véhicule peut même parcourir plus de 200 km par jour en rechargeant pendant les arrêts, au travail par exemple, ce qui permet d’allonger la distance journalière (la voiture recharge (« regagne ») 15 km d’autonomie par heure de recharge sur une prise standard de 3 kW).

L’inconvénient de l’autonomie inférieure à 200 km ne se présente que rarement : entre zéro et cinq fois par an à l’occasion des départs en vacances ou de visites à des parents ou amis éloignés par exemple.

Alors, comment faire pour parcourir (rarement) des distances de plus de 200 km en une seule fois ?

Dans ce cas, lorsque le concept « Tender » sera développé, un concessionnaire (ou une agence) louera ce prolongateur électrique afin de l'utiliser pendant un ou plusieurs jours. Il faudra le déposer à l'arrivée chez l'agent le plus proche ou dans une station dédiée et en reprendre un autre pour rentrer chez soi.

Un véhicule thermique (voir annexe) peut aussi être loué exceptionnellement pour les longs trajets supérieurs à 400 km, mais ce sera sensiblement plus cher.

Une contrainte « intelligente »

Cette remorque est une « contrainte intelligente ». Il est plus « intelligent » et économique de supporter cette contrainte quelques rares fois dans une année (et peut-être jamais) que les inconvénients du véhicule thermique au quotidien.

Le coût total de possession (ou TCO, Total Cost of Ownership en anglais) d’une voiture électrique devient alors identique à celle d’une voiture thermique.

En effet, la première est plus chère à l’achat (comme c’est aussi le cas des voitures diesel), mais son coût d’utilisation (en rechargeant à domicile[1]) et d’entretien (pas de vidange ni d’entretien du moteur et des batteries) est plus faible. Il compense le surcoût à l’achat sur la durée d’utilisation.

Une batterie tient actuellement 1000 cycles de charges-décharges (en limitant les charges rapides qui l’usent prématurément), ce qui correspond à 150.000 à 200.000 km avec une batterie de 40 kWh. Soit une durée de 15 ans à raison de 10.000km par an. (Et au-delà avec un Tender…)

Les performances ne sont pas dégradées

A vitesse élevée, (sur autoroute à 120 km/h), 85% de la consommation d’un véhicule est liée au frottement de l’air… qui diminue si le véhicule est plus long.  Et c’est justement le cas avec le Tender qui améliore l’aérodynamique (le coefficient de trainée « Cx » est amélioré de 6% sur une Zoé) et compense ainsi la résistance supplémentaire des pneus du Tender.

Au final, la consommation d’un véhicule type Zoé à 120 km/h est inchangée, avec ou sans Tender ! (mesures confirmées par des essais).

De plus, lorsque le Tender n’est pas utilisé, il pourrait servir de « batterie tampon » dans une station de recharge pour soulager le réseau, ou intégrer un dispositif de charge stationnaire.

Le plaisir de conduire une voiture électrique sans le stress de la panne « sèche » grâce à cette nouvelle combinaison (prolongateur et, éventuellement, location ponctuelle) devrait être prochainement accessible aisément pour la majorité des Européens.

 

Ce concept de batterie additionnelle en remorque développé par la société de Jean-Baptiste Segard pourrait donc faciliter la délicate décision de passer d’une voiture « thermique » à  une « électrique » tributaire des capacités de recharge.

L’EP Tender aplani les obstacles techniques et financiers qui freinent l'acte d'achat en donnant l’assurance de pouvoir franchir 200 km de plus avec une voiture « peu chère » à l’achat (et probablement moins chère qu’une thermique en coût total de possession sur la durée), sans perdre du temps à recharger.

 Le Tender est le "chaînon manquant" dans l'offre globale de la mobilité électrique.

Le prolongateur Segard

Appelle un autre regard,

Assurément bénéfique,

Sur la voiture électrique.

 

Annexe :

 

Trois cas "génériques"  couvrent une grande variété de situations (annuellement)

Premier cas : petit rouleur : 6400 km / an

Ce kilométrage représente une moyenne de 10 km/jour pendant 320 jours (= 3200 km),  plus 4 "sorties" / an directement à 400 km du domicile (= 4 x 800 km A/R = 3200 km).

(Recharge pendant 12 heures à destination, la nuit par exemple, avant retour).

Il est aussi possible de louer (à la place du Tender) une voiture thermique (6 litres /100 km) qui consommera 192 litres. Soit une consommation moyenne annuelle de 3 litres/ 100 km (6400 km avec 192 litres).

Deuxième cas : moyen rouleur : 16.000 km / an

40 km / jour pendant 320 jours (= 12.800 km), plus 4 "sorties" à 400 km (= 4 x 800 km A/R = 3200 km).

Le Tender rend possible ces "sorties" directes

(Recharge pendant 12 heures à destination, la nuit par exemple, avant retour).

La location du même type de voiture (à la place du Tender) consommera 192 litres. Soit une consommation moyenne annuelle de 1,2 litre /100 km (16.000 km avec 192 litres).

Troisième cas : grand rouleur : 27.400 km / an

70 km / jour pendant 320 jours (= 22.400 km), plus 5 "sorties" à 500 km (5 x 1000 km A/R = 5000 km).

La voiture et le Tender devront être rechargés partiellement sur le trajet.

La location du même type de voiture (à la place du Tender) consommera 300 litres. Soit une consommation moyenne annuelle de 1,1 litre / 100 km (27.400 km avec 300 litres)

Bien entendu, si aucune "sortie" n'est effectuée dans l'année, ou uniquement avec le Tender, la consommation de carburant tombe à zéro.

 

[1] Coût d’utilisation : 20 kWh / 100 km à 0,15 c€/kWh revient à 3 € / 100 km contre 6,5 litres d’essence / 100 km à 1,5 € qui revient à presque 10 €, soit environ 7 € de moins par 100 km soit 7.000 € d’économies en 100.000 km parcourus à raison de 10.000 km/ an pendant 10 ans.

Recherche sur le site

Articles récents

23 décembre 2019
© 2016 - 2020 - Vive le Nucléaire Heureux. Conception - Réalisation : Studio Coléo